Les déformations du pied

Les déformations congénitales ou acquises du pied constituent un écart plus ou moins prononcé par rapport à la forme normale du pied. Ils altèrent fondamentalement la statique corporelle. Il en résulte souvent des problèmes de genou et d'autres plaintes, comme parfois des lombalgies.

Afin d'éviter que l'état ne se détériore, il est important d'en traiter la cause lorsque vous présentez des douleurs. Dans la plupart des cas, il y a une instabilité sous-jacente du pied, qui peut être considérablement améliorée par un entraînement de force, de coordination et de mobilité.

1. Définitions: 

Le pied plat

Les pieds plats présentent un aplatissement de la voûte plantaire. L’aplatissement est tout le long du pied, du talon jusqu’à l’avant-pied. Il est souvent associé à un mouvement de la cheville vers l’intérieur (valgus léger). Ces deux malpositions du pied, valgus et voûte plantaire aplatie se produisent souvent en combinaison. Si l'état s'aggrave, la voûte longitudinale repose entièrement sur le sol.

platypodie-deformation-pied

 

 

 


Le pied large et étalé ou splayfoot

Splayfoot est le terme utilisé pour désigner l'étalement des os métatarsiens. Les métatarses sont des os de l’avant-pied situé juste avant les phalanges. Lorsque la voûte plantaire est affaissée, les métatarsiens s’écartent et cela peut entraîner des douleurs avec un élargissement de l’avant-pied. La douleur liée à la charge est le principal symptôme. Cela se produit principalement en marchant et en se tenant debout, et diminue au repos. L'élargissement du pied entraîne des plaintes lorsque l'on porte des chaussures, car il est parfois difficile de se chausser.

pied-large-etale


2. Causes:

Le pied plat


Le pied plat peut être une malposition congénitale ou acquise du pied.

Le pied plat congénital est relativement rare et se produit en combinaison avec d'autres malformations dans environ 50 % des cas.

L'acquisition d'un pied plat résulte généralement d'une fonction musculaire et ligamentaire inadéquate.

En règle générale, le pied plat avec la cheville légèrement déviée vers l’intérieur (valgus) est causé par une faiblesse de la musculature du pied qui soutient normalement la voûte plantaire. Bien que cette faiblesse soit normale chez les nourrissons, elle devrait disparaître avec le temps.

Cependant, un mode de vie sans exercice physique suffisant, renforcé par l'immobilisation des pieds dans les chaussures, signifie souvent que la musculature du pied ne reçoit pas les stimuli d'entraînement dont elle a besoin. Par conséquent, la force musculaire requise pour une voûte plantaire stable n'est pas développée, même chez les jeunes et les adultes. La faiblesse du pied est presque toujours la cause du pied plat.



Parmi les causes possibles, on peut citer 

  • un entraînement insuffisant: s’asseoir et porter des chaussures en permanence
  • un surmenage des pieds dû à un poids excessif ou à une position debout prolongée
  • une faiblesse du tissu conjonctif
  • une fracture osseuse du talon (pied plat post-traumatique)
  • et des maladies telles que la poliomyélite, le rachitisme et les troubles neurologiques et rhumatiques.
  • des atteintes au niveau des ligaments ou des tendons du pied

Le pied large et étalé


Le pied écarté se développe habituellement en raison d'années de tension inadéquate sur le pied. Le pied écarté n'est pas causé par un manque d’exercice. Il peut être une conséquence du pied plat, mais généralement il est causé par le port de chaussures inadaptées et surtout de chaussures à talons. Le port de chaussures à talons hauts multiplie par cinq la charge sur l'avant pied

La faiblesse du tissu conjonctif, surtout chez les femmes, qui ont une prédisposition génétique, est une autre raison de l'augmentation de la largeur du devant du pied.


Souvent, la personne atteinte marche sur le bord extérieur du pied. La bonne façon serait de pousser sur le gros orteil. Des chaussures de mauvaise qualité ou des surfaces dures sont généralement à l'origine d'un déroulement du pied incorrect. Les chaussures rigides limitent considérablement la liberté de mouvement du pied. La musculature du pied s'affaiblit de plus en plus et on commence à compenser par un retournement défavorable en marchant. En conséquence, le pied s'affaiblit de plus en plus, la voûte plantaire transversale devient insuffisante et s’affaiblit.


3. Conséquences à long terme


Tout d’abord, ces déformations du pied entraînent des douleurs. Selon le type de déformations, les douleurs varient, mais elles sont principalement déclenchées à la marche ou en position debout. Elles augmentent avec le temps si elles en sont pas traitées, ce qui entraîne une incapacité à la marche.

De plus, la conséquence de ces douleurs est une compensation, souvent pathologique, plus haut. C’est-à-dire que vous compensez avec votre cheville ou genou ou bassin pour éviter la douleur. Ce qui entraîne à long terme des douleurs plus hautes, au niveau d’autres articulations. Par exemple des douleurs au genou ou des douleurs lombaires… En débouche une asymétrie de votre corps et donc des problèmes de posture. Ce qui se répercute petit à petit plus tard au niveau cervical


Au cours de la vie, il en résulte un risque:

  • de douleurs dues à une sollicitation excessive de la musculature faible du pied
  • de lésions au genou dues à une mauvaise transmission de la force lors de la marche et de la station debout
  • de développement d'une épine calcanéenne douloureuse, de fasccites plantaires, de douleurs articulaires au niveau des chevilles
  • de tendinites au niveau du tendon d’Achille
  • de problèmes de disque intervertébral et de dos dus à la perturbation des mouvements et un amortissement insuffisant des chocs du fait de l'affaissement de l'arche du pied.

Il est donc important de traiter ces déformations du pied le plus tôt possible. 


4. Les symptômes:

Ils peuvent être asymptomatiques. Mais si vous présentez des symptômes, voici ceux que vous pouvez avoir:

  • Sensation de fatigue du pied
  • Crampes
  • Douleur à l’intérieur de la cheville
  • Mobilisation du pied difficile
  • Déviation du pied vers l’intérieur avec chaussures usées sur la partie interne
  • Augmentation des douleurs à la marche

5.Traitement:


Il doit être mis en place uniquement lorsqu’il y a des douleurs. Si vous avez les pieds plats et que vous n’avez pas de symptômes, alors il n’est pas nécessaire de traiter. 


Le repos

Tout simplement déjà du repos et de la glace en cas de douleur importante. Il s’agit d’optimiser vos déplacements si les douleurs sont déclenchées en position debout ou à la marche.


Les médicaments

antidouleur-pied-medicament

Il est tout d’abord indispensable de soulager votre douleur par des antalgiques simples. Prenez les en préventif avant une longue marche par exemple. Mais si vous ne traitez pas votre douleur, cela va auto-entraîner le cercle de la douleur. Des anti-inflammatoires peuvent également vous être prescrit pour des durées courtes. Attention à bien les prendre pendant le repas pour éviter d’avoir mal à l’estomac. 

 

Les semelles 

Les semelles orthopédiques pour pieds plats peuvent être prescrites et procurer un soulagement du pied. Par contre prenez des semelles si vous avez des symptômes! Elles permettent de diminuer la pression sur la voûte plantaire lorsque vous êtes en appuis sur vos pieds et rééquilibrent la charge. Les orthèses rembourrées apportent un soulagement en plus.

Il existe des attelles à porter la nuit et des orthèses orthopédiques pour la journée.


Ceux qui dépendent exclusivement des semelles passives ne s'attaquent pas à la cause d'une malposition acquise du pied. Habituellement, la musculature du pied est affaiblie et la mobilité du pied est restreinte. Ensuite, lorsque les pieds affaiblis sont également soutenus par des semelles intérieures, le pied bouge encore moins librement et la musculature du pied s'affaiblit davantage. Ceci entraîne une aggravation de la malposition du pied. Il est donc primordial de rééduquer et remuscler votre pied


La rééducation


La physiothérapie avec des exercices des pieds est indispensable. Les étirements font partie intégrante du traitement avec une remusculature du pied.


Vous pouvez déjà par vous-même faire des exercices de contraction de la voûte plantaire. Pour cela, en position debout, imaginez que votre gros orteil va toucher votre talon. Normalement votre voûte plantaire s’accentue. Ce mouvement est très léger. Il ne doit pas être douloureux et ne doit pas s’accompagner d’une contraction des autres orteils en griffes. Maintenez la contraction pendant 5 secondes et répétez-la 30 fois. 


Par ailleurs, des exercices et mouvements sur un tapis en mousse épais sera tout à fait adapté pour remuscler et étirer votre pied.

La chirugie

docteurs-operent-piedElle est très exceptionnelle et sera envisagée si toutes les autres solutions sont inefficaces et les douleurs très importantes. Le type d’intervention dépendra de votre problème et l’indication sera posée par le chirurgien. Heureusement c’est rare, mais c’est un prise en charge possible si vraiment la déformation, la raideur ou l’impotence sont importantes.