Comment soulager le névrome de Morton?

Vous avez consulté votre médecin traitant parce que vous aviez mal aux pieds? Des douleurs difficiles à expliquer, parfois une douleur au pied vers les orteils, parfois sous la voûte plantaire. Mais aussi des sensations de décharges électriques ou à certains moments un engourdissement ou des brûlures… Bref, Votre médecin traitant a diagnostiqué un névrome de Morton (ou maladie de Morton). Que faire? Retrouvez tous les conseils de Sandyconfort dans cet article.

Qu’est-ce que le névrome de Morton?

Déjà pour commencer, expliquons ce que c’est. Vous avez beau avoir des douleurs de l’avant pied ou vers les orteils, l’examen clinique ne montre parfois rien de spécial. Et pourtant…

Le névrome de Morton, c’est un épaississement d’un nerf sensitif des doigts de pied. Cela forme comme une petite « boule » sur le nerf qui déclenche des douleurs. Ce névrome est le plus souvent situé sur le nerf entre le deuxième et troisième orteil ou entre le troisième et le quatrième orteil. Et généralement plutôt en regard du métatarsien, l’os juste avant les orteils. 

nevrom-de-morton-diagnostic

En effet, les extrémités nerveuses sensitives au niveau des pieds passent entre les têtes des métatarsiens et c’est un espace un peu rétréci. Les nerfs s’épaississent à cet endroit là, sont un peu comprimés et forment un névrome.

C’est une tumeur bénigne, c’est-à-dire qu’elle n’est pas grave et ne peut pas se compliquer en cancer par exemple. C’est embêtant et gênant, mais pas grave.

le-névrome-de-Morton

La cause exacte n’est pas très bien connue. Mais deux facteurs pourraient jouer.

  • Tout d’abord une irritation chronique (inflammation) pourrait favoriser le développement de ce névrome de Morton (impacts répétés chez des sportifs par exemple)
  • Et deuxièmement, la compression du nerf au long cours dans des chaussures parfois trop serrées pourrait aussi être un facteur favorisant. Le chaussage est clairement une cause reconnue. 

Il fait partie des pathologies connues du pied, surtout à partir d’un certain âge (la cinquantaine). On ne rencontre pas cette maladie chez les enfants.

Il touche généralement un seul côté, mais certaines personnes peuvent avoir les deux pieds touchés (environ 20%).

Et enfin, il toucherait plus fréquemment les femmes, peut-être à cause des talons hauts qui entraînent une hyper-sollicitation de l’avant du pied… 

Les symptômes

Le névrome de Morton est responsable de douleurs qui irradient vers les orteils.

La douleur apparaît progressivement puis s’aggrave avec le temps.

Elle se déclenche à l’appui du pied sur le sol, donc lorsque vous êtes soit en position debout, soit à la marche.

Vous pouvez décrire

  • une névralgie, c’est-à-dire une douleur du nerf fulgurante comme des décharges électriques avec parfois des engourdissements.
  • une sensation de brûlure
  • des crampes
  • une impression de marcher sur un caillou à l’intérieur de votre pied
  • la douleur peut se situer sur le dessus du pied ou parfois au niveau de la région plantaire.
  • une boiterie peut apparaître à un stade tardif lorsque la douleur est trop importante à la marche. 

Comment découvrir le névrome de Morton?

Même si votre médecin traitant suppose avec vos symptômes que vous avez un névrome de Morton, il faudra une imagerie pour confirmer le diagnostic.

Une radiographie ne montrera pas le névrome. C’est l’IRM ou Imagerie par Résonance Magnétique qui confirmera la présence d’un névrome de Morton. 

Que pouvez-vous faire chez vous pour soulager le névrome de Morton?

Il y a un certain nombre de conseils que vous pouvez suivre.

  • Tout d’abord, portez des chaussures larges et optimisez vos déplacements à pied
  • Évitez pour les femmes de porter des talons pour éviter l’appui intensif sur l’avant du pied
  • Faites des étirements
  1. nevrome-de-morton-massage-etirement Vous pouvez d’une part étirer les muscles de l’arrière jambe (mollet) et le dessous du pied. Faites doucement au début. Pour étirer au niveau du pied, asseyez-vous et attrapez vos orteils avec la main. Puis étirez doucement en tirant votre pied et vos orteils vers vous, vers votre tibia.
  1. Faites des mouvements de 8 avec votre pied en étirant bien dans les extrémités
  2. Faites rouler votre pied sur une bouteille pour étirer le fascia sous le pied.
  • Mettez de la glace
  • Massez votre pied et orteils
  • Diminuez votre poids si vous êtes en surcharge pondérale 

Ce que votre médecin peut vous préconiser

Même si vous faîtes tous les conseils recommandés, cela peut ne pas suffire. Votre médecin traitant pourra alors vous proposer différentes choses:

  • Un traitement médical pour soulager vos douleurs. de nombreux traitements sont possibles, antalgiques, anti-inflammatoires, ou autres médicaments plus spécifiques
  • Des massages chez votre kiné
  • Une infiltration de corticoïdes. L’injection de cortisone diminuera l’inflammation et la douleur. Elle peut se faire sous contrôle échographique.
  • Il vous préconisera le port de chaussures plus larges, plus souples et sans talons
  • Une consultation chez le podologue, qui peut vous confectionner des semelles orthopédiques ou orthèses plantaires spéciales “névrome de Morton”. Les orthèses permettront un soulagement de l’avant pied au niveau de la zone douloureuse.

 Il existe des coussinets métatarsiens qui se positionnent sous la plante du pied ou des semelles totale avec surélévation au niveau métatarsien.

Le but de l’orthèse est de redonner de l’espace entre les métatarsiens en les soulevant par le dessous pour libérer le nerf et donc de soulager la douleur.

L’ensemble de cette prise en charge médicale peut suffire pour traiter le névrome de Morton. Mais si l’ensemble de cela s’avère inefficace avec une aggravation ou une récidive, votre médecin vous orientera vers un traitement chirurgical. 

Le traitement chirurgical

L’intervention chirurgicale se fait sous anesthésie locale.

Au niveau de l’anatomie, le chirurgien fait le plus souvent une incision sur le dessus du pied entre les têtes métatarsiennes. Parfois une excision peut être faite en percutanée (directement sous la peau, mais ce n’est pas le plus fréquent.

Elle consiste à enlever l’épaississement du nerf et la fibrose autour.

 Faite en ambulatoire, vous pourrez remarcher directement après l’intervention.

 Les suites opératoires sont relativement simples mais restez vigilants. Vous ressortirez de l’hôpital avec un traitement médical pour soulager les douleurs, un arrêt de travail le temps de surveiller la cicatrisation et des conseils pour éviter toute complication.

Parmi ces conseils, il est recommandé entre autre d’éviter tout tabac pour favoriser une bonne cicatrisation et de ne pas mettre de glace sur la cicatrice. Soyez attentif si vous êtes diabétique car la cicatrisation sera à surveiller de près. 

Cette chirurgie a de bons résultats et vous permettra de soulager définitivement vos douleurs.

Vous serez enfin débarrassé de ce névrome et vous allez pouvoir reprendre la marche!